Côté Gare

Suite à la présentation de la Gare de Lausanne 2025, le samedi 28 juin, le Collectif Gare prend officiellement position. Retrouvez cet article et tous les autres qui concernent l’agrandissement de la Gare et les thèmes connexes dans notre rubrique « articles par thème », ainsi que Parole de cheminot.

Hiver et printemps 2014: Rencontre publique et retrait du Collectif Gare de la Plateforme de réflexion
Le 13 janvier 2014, à 20 heures, un public nombreux a participé au premier débat public organisé à la Maison de Quartier Sous gare, avenue Dapples 50 sur le thème: Agrandissement de la Gare: quelles conséquences pour les habitants? Un flyer a été distribué à cette occasion. Le 30 septembre 2013, l’ARGL, le Collectif Gare, la Maison de Quartier sous Gare et les pétitionnaires Corbaz ont annoncé dans un communiqué de pressela constitution d’une plateforme de réflexion et d’action et publient 30 questions à l’adresse des CFF et des autorités politiques.  Au printemps 2014, le Collectif Gare se retire de la plateforme pour concentrer ses efforts sur ses activités, les démolitions  demeurant toujours l’une de ses principales préoccupations.

Actions citoyennes sur le terrain politique
Pétitions du Collectif Gare et à la pétition Corbaz qui ont recueilli au total 1800 signatures: suites données Le jeudi 2 février 2012, à la Gare de Lausanne, lors d’une soirée publique, le Collectif Gare a lancé  ses pétitions  »contre les démolitions hâtives des quartiers de la Gare » à l’adresse conjointe du Conseil communal et du Grand Conseil. Munies chacune de 750 signatures, les pétitions ont été déposées fin mai 2012 auprès des autorités compétentes. Nous avons été entendus le 6 septembre par la commission des pétitions du Canton et le 25 septembre 2012, nous étions devant la commission des pétitions, à Lausanne. Si la commission du Conseil communal, (voir ReponsePetitionCC), reconnaît qu’elle partage l’inquiétude du Collectif Gare quant au développement des quartiers de la Gare et qu’une suite sera donnée à la pétition sous forme d’étude et de communication, les conclusions  de la commission du Grand Conseil sont tout autres (voir ReponsePetittionCG). A l’unanimité, les membres de la Commission ont décidé de classer sans suite cette pétition, le Collectif Gare défendant à leurs yeux des intérêts privés qui mettent en péril des projets majeurs pour  le développement de la Ville et du Canton. Nous regrettons profondément que des élus puissent considérer les préoccupations urbanistiques des citoyens comme la défense d’intérêts privés, ce d’autant qu’un grand nombre des membres du Collectif Gare résident bien loin de la zone concernée, comme la majorité de son comité…

La pétition de Pierre et Monique Corbaz en faveur de la préservation du quartier sous-gare
Très soucieux de l’avenir du quartier sous-gare, notamment en termes de mixité sociale et de qualité de vie, Monique et Pierre Corbaz ont eux aussi déposé une pétition devant les autorités communales, munie de 1045 signatures. Cette pétition se centre sur la problématique des destructions d’immeubles au Simplon et aux Epinettes. La Commission des pétitions l’a renvoyée à la Municipalité pour étude et communication. Vous pouvez lire ici le contenu de la réponse de la commission du conseil communal à la pétition Corbaz qui disait « non aux démolitions, oui au maintien de la mixité sociale. » Préavis rapport commission des pétitions VDL_pétitions Corbaz

L’ARGL, la Ville et les CFF ont signé une convention-cadre
Le jeudi 16 août 2012, les CFF annoncent à la presse qu’ils ont trouvé un accord avec l’Association des riverains de la gare de Lausanne. Les locataires seront indemnisés et les trois immeubles locatifs des Epinettes se voient pour l’heure épargnés (30 logements) mais les habitants auront le choix de « rester ou partir » en raison de l’ampleur du chantier à venir… Le Guesthouse, la maison individuelle, ainsi que plus de 50 appartements au Simplon, sont voués, eux, à la démolition immédiate. Lisez l’analyse de Pierre Kolb qui jette un autre regard sur cette communication  et la réaction du Collectif Gare. Cette convention-cadre a été adoptée par les membres de l’Association des Riverains de la Gare de Lausanne (ARGL) le 27 août 2012, convoqués en assemblée extraordinaire, par 49 voix pour, 1 voix contre et 5 absentions. On peut lire cette convention sur le site de la Ville, dans ses actualités municipales. On y trouve également des schémas succincts des futurs quais et de leur proximité avec le bâti. En ce qui concerne le Lausanne Guesthouse, il est carrément traversé par deux trains pour bien faire comprendre qu’il ne restera rien de ce beau bâtiment qui a accueilli depuis sa rénovation des dizaines de milliers de voyageurs, en toute saison…

Comments are closed.