Réponse de Laurent Staffelbach à une habitante du Simplon

Chère Madame,
Je vous remercie vivement pour votre message. Vous posez des questions légitimes, et je souhaite y répondre à votre entière satisfaction.
Je ne peux souscrire à l’affirmation selon laquelle vous n’auriez pas été informée de façon officielle. Vous vous souvenez certainement du fait que les CFF ont en novembre 2011 entamé avec l’Association des Riverains de la Gare de Lausanne (ARGL) un échange continu portant sur le projet d’extension de la gare de Lausanne. Cet échange a eu deux résultats: il a certainement été un facteur incitatif à l’optimisation du projet d’extension, et il a donné naissance à un accord par lequel les CFF se sont engagés à soutenir les habitants concernés par les nécessaires démolitions. L’impact précis du projet d’extension de la gare sur les immeubles situés au chemin des Saugettes, à la rue du Simplon ou au chemin des Épinettes ainsi que le contenu exact de l’accord trouvé avec l’ARGL en août 2012 ont fait l’objet d’une information complète en septembre, adressée dans un premier temps à l’assemblée générale de l’ARGL, à la presse également. J’ai également saisi l’occasion en automne dernier d’une soirée d’information au grand public relative au Musée Cantonal des Beaux-Arts pour présenter à nouveau les principales caractéristiques du projet d’extension de la gare. Au cours de ces multiples actions d’information conduites l’an dernier, la démolition du parking et ses raisons ont été à chaque fois présentées de façon transparente.
Nous n’avons en revanche pas encore fourni d’information systématique concernant la marquise, pour la simple raison qu’il nous fallait d’abord faire notre travail de recherche de la solution. Je comprends donc bien votre inquiétude, mais je vous ferai observer que l’article de l’Illustré auquel vous vous référez précise, au sujet de la marquise que son maintien est indiscutable. Je peux bien sûr vous confirmer ce point essentiel.
Le problème auquel nous sommes confrontés, et que j’ai du reste présenté l’an dernier lors des réunions d’information dont je parle plus haut, est que la transformation de la gare de Lausanne consiste entre autre à élargir les quais, de manière à offrir à nos passagers et donc à vous même des conditions plus confortables d’accès aux trains. Cet élargissement des quais implique nécessairement un déplacement des poteaux de la marquise. Nous n’avions l’an dernier pas encore la solution à cet impératif, nous sommes aujourd’hui proches de la résolution de ce problème. Il va de soi que lorsque nous aurons complètement terminé notre travail de définition de la solution, nous en informerons le public et je m’en réjouis. Cela devrait se faire au cours du 3ème semestre de cette année.
Vous posez finalement la question de la vie dans le quartier pendant les travaux. Ces travaux devraient commencer en 2017. Nous n’en avons pas encore organisé le déroulement exact, même si, encore une fois, le périmètre des immeubles devant être démolis est depuis l’an dernier précisément connu. Soyez certaine Madame que les CFF sont très conscients de leurs responsabilités vis-à-vis de la ville. Nous ferons l’impossible pour, pendant les travaux, diminuer les nuisances au maximum. Il va également de soi que l’organisation de ces travaux fera l’objet d’une large information publique, lorsque nous serons matériellement prêts à le faire.
J’espère avoir répondu à vos questions et reste volontiers à votre disposition.
Meilleurs messages,
******************************

Laurent Staffelbach
Délégué de la direction de CFF Infrastructure, chef du projet Léman 2030
Retour à la lettre d’une habitante du Simplon 

One Response to Réponse de Laurent Staffelbach à une habitante du Simplon

  1. Pingback: Lettre d’une habitante du Simplon à Patrice Bulliard, urbaniste de la Ville, | Collectif gare