ASLOCA soutient l’initiative du Collectif 500 et s’oppose à la spéculation

La récolte des signatures nécessaires pour l’initiative du Collectif 500 est bientôt bouclée. L’ASLOCA Genève s’est rangée aux côtés des initiants parce qu’elle refuse « la part belle » laissée aux spéculateurs dans cette zone ultra-sensible. Citation extraite de l’article paru dans les colonnes de l’ASLOCA section romande fin mai: 
Le projet actuel des CFF est critiquable à plus d’un titre:
- Il greffe à l’extension de la gare un grand projet immobilier privé qui ne concerne aucunement le service public. Or, sans cette promotion immobilière de nature spéculative, bon nombre d’appartements pourraient être sauvés.
- L’intérêt des locataires du quartier des Grottes est menacé par les ambitions pécuniaires des CFF. Il l’est d’autant plus que les deux tiers des appartements qui seraient détruits sont des logements sociaux, catégorie qui est le parent pauvre de la politique du logement à Genève. Depuis 2000, le parc de logements destiné aux locataires à faibles revenus a d’ailleurs diminué de 3839 unités (données OCSTAT 2011).

This entry was posted in Agrandissement gare CFF, Politique du logement. Bookmark the permalink.

Comments are closed.