«De l’inachevé» ou le début d’une renaissance pour les halles CFF ?

NB: L’exposition « De l’inachevé » montée par VISARTE est prolongée jusqu’au 26 mai.
Du jamais-vu ! Au dépôt des locomotives CFF, Visarte a réuni un nombre impressionnant de participants au vernissage de l’exposition qui met en vitrine les artistes vaudois sous le thème du « dess(e?)in » ! Toutes générations, toutes préférences de « style » confondues pour une rencontre sur un place urbaine intérieure (une rareté à Lausanne !), dans l’écrin industriel d’une mémoire ferroviaire de cent ans, une mémoire vive où le thème « Station versus Mobilité » a tout son sens de s’exprimer.

Qui, lors de cette mise en scène, n’aura pas été étonné, voire ébloui, de l’impact que peut offrir une installation de création intelligente, innovante…et surprenante, sans toucher à la structure construite existante, qui faisait enveloppe d’accueil sans frais ?
Franchement, prenons du recul face aux prochaines décisions. Ce lieu ne mérite pas sa démolition et son effacement pur et simple ! Il est hors du commun tant pas l’éventail des possibilités sans limites qu’il offre aux artistes que par son patrimoine architectural et sa situation excentrique hors centre-ville !
Des solutions autres pourraient bien se dessiner, à l’aune de l’expérience très réussie qui se déroule actuellement sur place et dont le titre est si parlant… « De l’inachevé » ! Allez visiter de jour, mais aussi de nuit (sous très modeste éclaira artificiel à grand effet !). Les halles CFF sont une Kunsthalle par excellence, « fabrique » artistique qui existe à peu près partout…sauf à Lausanne !
Rodolphe Luscher, architecte, lettre de lecteur 24 heures 

Mai 2013, Visarte expose aux Halles CFF tout simplement…

This entry was posted in Courrier des lecteurs, Halles CFF, Pôle muséal. Bookmark the permalink.

Comments are closed.